Comment calculer son IMC ?

Vous souhaitez calculer votre IMC ? Excellente idée ! Cet indicateur évalue votre corpulence de manière plus fiable que le poids et constitue donc un excellent baromètre santé.  Mais avant de procéder à cette opération, examinons ensemble sa définition.

Que signifie l’IMC ?

L’Indice de Masse Corporelle ou IMC vous permet d’identifier si vous vous situez dans votre poids de forme – soit votre poids idéal – ou bien si vous êtes en situation de dénutrition, de maigreur ou de surpoids plus ou moins excessif pouvant aller jusqu’à l’obésité.

Comment bien calculer son IMC ?

Pour calculer votre IMC, rien de plus simple ! Il vous suffit de diviser votre poids par votre taille élevée au carré en vous basant sur la formule suivante : poids (en kg)/taille2 (en mètres). Vous l’aurez saisi, le calcul de votre IMC peut être réalisé en un rien de temps.

Comment savoir si mon IMC est normal ?

Une fois votre opération de calcul d’IMC effectuée, vous obtiendrez un certain montant. Si les chiffres obtenus se situent entre 18,5 et 25, votre IMC est alors considéré comme normal. Traduction : votre poids est adapté à votre taille et vos habitudes alimentaires vous garantissent un état de santé optimal. Rien à signaler ! Veillez simplement à maintenir une activité physique régulière et une alimentation équilibrée (en évitant les aliments trop riches en graisse, sucre ou sel) afin de pérenniser votre IMC.

Que faire si le calcul de mon IMC est en dehors de la norme ?

Si le calcul de votre IMC affiche moins de 18,5, vous êtes considéré comme une personne en insuffisance pondérale. En d’autres termes, votre poids est trop faible en comparaison avec votre taille. Cela peut présenter des risques pour votre santé à l’instar de carences ou d’anémies. Si vous vous situez dans ce cas de figure, prenez rendez-vous avec votre médecin afin d’en identifier la cause.

Si, au contraire le calcul de votre IMC excède 24,9, vous appartenez à la catégorie des personnes en surpoids, comprise entre 25 et 29,9, ou en situation d’obésité à partir d’un IMC supérieur à 30. Il peut s’agir d’un surpoids modéré si vous dépassez légèrement l’IMC normal ou bien d’un surpoids plus important si votre poids s’éloigne de votre taille de façons plus conséquente. Le cas échéant, l’impact sur votre santé peut s’avérer négatif à terme (diabète, cholestérol, hypertension…). En complément d’un bilan avec votre médecin traitant, une activité physique constante ainsi qu’une alimentation moins grasse, moins salée et moins sucrée vous permettra de limiter l’évolution de votre IMC.

Dans cette optique, pensez à vous faire accompagner par un professionnel !  Il vous aidera à contrôler votre alimentation tout en s’adaptant à vos besoins et vos préférences, de façon totalement personnalisée. L’objectif ? Vous aider à garder une bonne hygiène de vie sans que cela ne devienne trop contraignant.

Petite piqûre de rappel : ces chiffres concernent les hommes et les femmes âgés entre 18 et 65 ans. Les enfants et personnes âgés doivent prendre d’autres critères en considération afin de procéder au calcul de leur IMC tels que la croissance ou l’âge exact.