Goûter ou pas goûter ?

Le goûter, cet encas que nous prenons en général vers 16h, permet de tenir jusqu’au repas du soir et d’apporter un regain d’énergie. Deux écoles s’affrontent pour le goûter, celle qui en prend un et celle qui n’en prend pas. Mais alors, selon quels critères faut-il prendre ou non un goûter et quels sont les produits que l’on peut consommer ? Goûter ou pas goûter : voyons cela ! 

Prendre un goûter, selon quels critères ?

Le goûter n’est pas seulement destiné aux enfants rentrant de l’école, mais bel et bien aussi aux adultes. Oui, pas la peine de culpabiliser si vous en prenez un, car lors des gros creux en fin d’après-midi, ce dernier peut s’avérer indispensable. Néanmoins, il est important de faire la différence entre un encas pour rassasier une petite faim et un repas avec entrée, plat et dessert ! C’est ici que vous vous demandez, mais alors, comment peut-on savoir si l’on peut prendre un goûter ou non ? La réponse est simple.

Tout d’abord, un goûter doit se prendre uniquement si l’on ressent une faim au cours de la journée, il n’est évidemment pas question de se goinfrer ou de grignoter car la faim ne se fera plus sentir au moment du repas du soir. Privilégiez donc un goûter vers 16h, ce qui apportera un petit plus d’énergie à votre corps. Par contre, si vous n’en ressentez pas le besoin, inutile d’en prendre un tous les jours : sachez écouter votre corps !

Le goûter est également un plus énergétique qui comblera les dépenses liées à une activité sportive, par exemple. Si vous faites du sport ou une activité physique régulière, le goûter sera votre allié car il vous apportera, avant et après l’activité, des apports énergétiques indispensables au bon fonctionnement de votre organisme.

Quels produits consommer pour un goûter ?

À l’heure du goûter, vers 16h, on a tendance à se jeter sur des produits n’étant pas très bons pour la santé (et pas très équilibrés). Mais ceci est bel et bien du grignotage, et non pas un goûter permettant de répartir la bonne ration énergétique essentielle à notre bien-être alimentaire. Une journée intense, un repas minimaliste au déjeuner, une grosse dépense ? Peu importe, il faut savoir, même au goûter, consommer des produits qui respectent notre équilibre alimentaire quotidien.
Pour ce faire, il est donc fortement recommandé de manger des fruits pour les vitamines, comme le préconise le Programme national nutrition santé à travers son site mangerbouger.fr, lancé par l’ANSES (l’Agence national de sécurité sanitaire de l’alimentation, de la santé, de l’environnement et du travail).

De plus, privilégier un produit laitier tel que du lait, un yaourt ou un fromage blanc favorisera un apport suffisant en calcium et en protéines, mais également un produit céréalier tel que du pain qui apportera toute l’énergie nécessaire à votre corps.

N’oubliez pas de bien vous hydrater en buvant de l’eau, du jus et du thé.

Bon à savoir : à l’heure du goûter, limitez les sucres rapides et les matières grasses tels que les viennoiseries, le chocolat et les bonbons !

Catherine Macedo