Zoom sur le régime Flexitarien

Le régime Flexitarien consiste à réduire sa consommation de poisson et de viande rouge. Tout comme le véganisme, il s’agit plutôt d’un mode de vie et d’une philosophie que d’un régime au sens propre du terme. Mais alors, d’où vient ce régime, quels sont ses principes, ses avantages et ses inconvénients ? Retour sur le régime Flexitarien !

Qu’est-ce que le régime Flexitarien ? L’origine du régime Flexitarien

Le régime Flexitarien a fait son apparition dans les années 1990 aux Etats-Unis sous le terme de « flexitarisme ». C’est un journaliste du New York Times, Mark Bittman, qui a mis le sujet sur le tapis médiatique. Ce dernier a mis en lumière l’impact qu’a une consommation trop élevée de viande sur l’environnement.

Les principes du régime Flexitarien

Le régime Flexitarien est un mode alimentaire privilégiant les légumes, les végétaux et les céréales. Comme son nom l’indique, il s’agit d’une cure flexible, donc une cure ne restreignant aucunement la consommation de protéines animales. Néanmoins, pour bien suivre ce régime, vous devez consommer :

  • des céréales tels que le pain complet, le quinoa et les flocons d’avoine
  • des légumineuses telles que les haricots, les lentilles et les pois chiches
  • des fruits et des légumes à volonté
  • du poisson et de la viande (blanche de préférence) 1 à 2 fois/semaine, et des œufs.

Le régime Flexitarien préconise la consommation d’aliments respectant la nature et la planète. C’est pourquoi il est conseillé de privilégier le circuit-court pour bénéficier de produits issus de l’agriculture biologique. Ce gage de qualité aura un impact positif, aussi bien sur l’écosystème que sur votre santé !

Quels sont les avantages et les inconvénients du régime Flexitarien ?

Les avantages du régime Flexitarien sont multiples :

  • Il contribue à préserver l’environnement
  • Il prévient les risques de cancers, en particulier le cancer du côlon
  • Il limite les risques de maladies cardiovasculaires et de diabète
  • Il permet d’avoir une alimentation équilibrée au quotidien
  • Il est simple à suivre et permet, à ceux qui le souhaitent, de franchir l’étape du véganisme sans se priver.

Le régime Flexitarien présente tout de même deux inconvénients :

  • Il nécessite d’avoir plus de temps pour cuisiner et d’être organisé
  • Il peut être coûteux car les plats ne sont pas industriels, mais bien locaux, bio, et donc frais.

Attention : si vous souhaitez suivre le régime Flexitarien, veillez à ne pas vous lancer à l’aveugle. Rendez visite à un professionnel de la nutrition pour qu’il vous donne un avis médical ainsi que des conseils. Sachez également que ce régime ne vise pas à mincir, mais bien à adopter un mode de vie plus responsable pour la planète et plus sain pour la santé.

Vous avez des questions sur le régime Flexitarien ? N’hésitez pas à prendre contact avec les spécialistes de l’équipe Brulafine qui se chargeront de répondre à toutes vos interrogations et de vous accompagner au mieux dans votre recherche du bien-être !

Catherine Macedo