Savoir traquer les sucres cachés

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) recommande de ne pas dépasser 25 g de sucre par jour. Pour vous donner une idée, 1 cuillère à soupe de nutella renferme 8g de sucre. Sans compter qu’il y a de nombreux sucres cachés dans notre alimentation quotidienne. Les chiffres peuvent donc rapidement grimper. Voyons ensemble comment débusquer les sucres cachés.

Méfiez-vous des produits salés

Si vous vous penchez plus en détail sur les étiquettes, et notamment celles des gâteaux apéritifs, vous vous apercevrez que le sucre arrive souvent au début de la liste des ingrédients.
Le sucre peut effectivement se cacher dans des aliments qu’on ne soupçonnerait pas. Plats préparés, sauces, pain de mie… Autant d’aliments du quotidien dans lesquels on retrouve très fréquemment du sucre. C’est ce que l’on appelle couramment les aliments ultra-transformés.

Pour les éviter, lisez consciencieusement les étiquettes, et en règle générale, évitez les aliments transformés en supermarché.

Apprenez à lire entre les lignes

Les industriels sont rusés. Ils savent que les consommateurs sont de plus en plus vigilant concernant leur consommation de sucre. Ainsi, on peut retrouver du sucre sous différents termes. Soyez alertes et vigilants quand vous voyez les mots : dextrine, dextrose, fructose, glucose, sirop de maïs… Ce sont tous des sucres, plus ou moins cachés et ils ont tous les mêmes conséquences sur le corps tels que des problèmes de poids, des risques de diabète, l’apparition de caries, la fatigue et même certains cancers.

Prônez le « fait-maison »

On en revient toujours à la base : cuisiner. Faire soi-même ses sauces ou sa mayonnaise ne demande pas beaucoup de temps. On peut mélanger du fromage blanc avec de la moutarde et des herbes pour faire une sauce pour les légumes par exemple.
Évidemment, il est des préparations qui demandent plus de technique tel que le pain. Auquel cas, privilégiez le pain issu de boulangerie et non de supermarchés.

Si vous voulez surveiller votre consommation de sucre, il est toujours plus intéressant de mettre les mains à la pâte que de se tourner vers plats du commerce.
En cuisinant, vous saurez exactement ce que renferme votre dessert et aurez le contrôle sur la quantité de sucre ajouté. Il est très facile de diminuer de moitié la teneur en sucre des recettes sans trop modifier la texture et le goût. Vous pouvez par exemple ajouter des fruits séchés qui donneront un goût sucré à la préparation, utiliser des épices comme la cannelle pour diminuer la quantité de sucre et également habituer graduellement nos papilles à consommer des aliments tout simplement moins sucrés. À vos fourneaux !

Visualisez votre consommation

Peut-être vous serait-il utile de mettre en image des chiffres ? Par exemple, sachez que quand vous voyez 5 g de sucre sur une étiquette, cela représente un carré de sucre à café. Ainsi, si vous lisez sur une étiquette qu’un gâteau contient 20 g de sucre, cela revient à avaler 4 carrés de sucre d’un coup !
Cette prise de conscience peut vous aider à ralentir votre consommation de produits sucrés et augmenter votre envie de choisir une alimentation équilibrée.

Pour conclure, afin de vraiment savoir ce que vous consommez, il faut toujours jeter un oeil sur les tableaux des valeurs nutritives et la liste des ingrédients. Soyez attentif aux termes sucre, glucose, glucose-fructose, sirop de maïs… Ce sont tous des sucres qu’il faut limiter voire éviter.

Si vous souhaitez réduire votre consommation de sucre et reprendre un mode de vie sain, n’hésitez pas à contacter l’un de nos experts en nutrition Brulafine qui vous accompagneront dans votre démarche de perte de poids.

Eve Godin