Faut-il supprimer l’huile ?

L’huile, cette matière grasse que l’on consomme dans pas mal de plats, a aujourd’hui très mauvaise réputation. Tout comme le beurre, elle est réduite ou retirée totalement des préparations alimentaires, parfois par peur d’une prise de poids. Mais alors, l’huile est-elle mauvaise pour la santé et faut-il la supprimer ? Voyons cela !

Que contient l’huile ?

L’huile est un produit composé de lipides – des acides gras saturés et polyinsaturés. En règle générale, on a tendance à voir l’huile comme un produit gras qui fait prendre du poids et qui favorise l’apparition de cholestérol. Vous avez très certainement déjà entendu quelqu’un vous dire “ attention, l’huile ça fait grossir !

L’huile est riche en acides gras essentiels à notre organisme. Voici les 3 acides gras que l’on y retrouve :

● D’une part, les acides gras saturés que l’on retrouve notamment dans le lait, le beurre et la viande. Attention à ne pas en consommer avec excès car ils peuvent provoquer l’apparition de maladies cardiovasculaires.

● D’autre part, les acides gras insaturés, en particulier les oméga-3 qui protègent le coeur, et les oméga-6 connus pour leurs vertus hypocholestérolémiantes.

● Enfin, les acides gras monoinsaturés avec notamment l’acide oléique que l’on retrouve dans les oméga-9. Ces acides gras aident à prévenir les maladies auto-immunes et les cancers, entre autres.

Quels sont les bienfaits des principales huiles consommées ?

Plusieurs huiles existent pour agrémenter vos plats. Toutes ces huiles, excepté une, sont recommandées dans une alimentation équilibrée et saine.

L’huile d’olive

L’huile d’olive est sans aucun doute la meilleure huile à consommer. Riche en antioxydants et en oméga-9, elle protège l’organisme en agissant sur le cholestérol, en prévenant les maladies cardiovasculaires, et en régulant le transit intestinal.

L’huile de colza

Riche en oméga-3, en oméga-9 et en antioxydants, l’huile de colza renforce le bon fonctionnement du système nerveux, participe à la régulation du cholestérol, et contribue à éviter les risques cardiovasculaires et à limiter l’hypertension.

huile

L’huile de noix

Les oméga-3, 6 et 9 sont les acides gras que l’on retrouve dans l’huile de noix. Ils sont notamment reconnus pour leurs vertus anti-inflammatoires et laxatives, et aident à prévenir la maladie d’Alzheimer et le risque d’arrêt vasculaire cérébral, entre autres.

L’huile de sésame

L’huile de sésame est pauvre en graisses saturées et riche en antioxydants. Elle est excellente pour les personnes souffrant notamment de cholestérol, d’épuisement physique et mental, voire de troubles de la mémoire. De plus, elle est reconnue pour ses vertus digestives en cas de constipation.

L’huile de tournesol

Riche en oméga-6 et en vitamine E, l’huile de tournesol bénéficie d’excellentes vertus hypocholestérolémiantes, et est reconnue pour ses bienfaits sur le système immunitaire et le cerveau. Néanmoins, attention à ne pas en consommer avec excès, car elle provoque notamment une augmentation de la tension artérielle et des inflammations.

L’huile de palme

Utilisée pour les fritures, l’huile de palme est principalement composée de graisses saturées très mauvaises pour la santé. Il est donc bien évidemment recommandé de la supprimer de votre alimentation.

Bon à savoir : l’huile la plus recommandée en cuisson est l’huile d’olive. Mais attention à ne pas la chauffer à plus de 180°C. En effet, au-delà de cette température, l’huile se détériore et ne conserve plus ses bienfaits.

Des questions, des doutes sur votre alimentation ? Faites-en part aux spécialistes Brulafine !

Catherine Macedo