Les aliments anti-inflammatoires pour être en bonne santé

Les inflammations dans l’organisme peuvent bien souvent faire de gros dégâts sur le long terme. On parle alors de maladie chronique. Des médecins américains ont publié une étude sur le site de la Harvard Medical School* démontrant que le meilleur remède se situe dans notre alimentation.

Inflammation et maladies chroniques

Le système immunitaire s’active lorsque le corps reconnaît tout ce qui est étranger, comme un microbe envahissant, un pollen végétal ou un produit chimique. Cela déclenche souvent un processus appelé inflammation. Les accès intermittents d’inflammation envers des envahisseurs menaçants protègent la santé. Cependant, l’inflammation persiste parfois, même lorsque le corps n’est pas menacé. C’est alors que l’inflammation peut devenir un ennemi.

En clair, l’inflammation contribue à la réparation de l’organisme en apportant des éléments de défense et en éliminant les déchets. Elle devient pathologique quand elle dégrade plus qu’elle ne répare

L’inflammation chronique (sur la durée donc)est à l’origine de très nombreux problèmes de santé. L’arthrite, l’asthme, les allergies, les maladies cardiaques, le cancer, la maladie d’Alzheimer et même le diabète. Si la prédisposition génétique est souvent pointée du doigt, ces maladies dépendent aussi et surtout de notre alimentation.
En adaptant votre régime alimentaire, vous pouvez effectivement éviter ou ralentir ces inflammations.

Que manger en cas d’inflammation ?

L’alimentation entraîne un gros travail de digestion pour le pancréas. Or, lorsque le pancréas est trop sollicité, la congestion des tissus de l’organisme augmente, ce qui produit une inflammation et peut favoriser à la longue les maladies inflammatoires. C’est par ce biais-là que l’alimentation peut avoir un rôle sur l’inflammation.

Pour vous protéger des inflammations chroniques, il faut privilégier les aliments riches en oméga-3 et en antioxydants.
Exemples d’aliments anti-inflammatoires :

  • Les légumes frais ou surgelés et spécialement les légumes à feuilles vertes, comme les épinards ou le chou frisé.
  • Les poissons gras comme le saumon, le maquereau, le thon et les sardines. Préférez les poissons sauvages.
  • Les fruits surtout rouges comme les fraises, les myrtilles, les cerises. Mais aussi les oranges et les pommes qui regorgent de vitamines.
  • Les viandes (à consommer avec modération) blanches (poulet, dinde, canard, pintade, lapin…).
  • Les légumes secs et les noix.
  • Le sirop d’agave ou le miel foncé à la place du sucre (glucose).
  • Le citron à la place du vinaigre car il se transforme en citrate dans l’estomac et devient alcalin, ce qui est bon pour l’organisme.
  • La farine de petit épeautre, de châtaigne, de maïs, de sarrasin, de seigle, de pois chiches, de blé à la meule de pierre, de riz.
  • Les graisses crues comme l’huile d’olive, de coco, de tournesol oléique, de colza, de noix, de noisette.

Notons qu’en plus de réduire l’inflammation, une alimentation plus naturelle et moins transformée peut avoir des effets notables sur la santé physique et émotionnelle. Optez par exemple pour le régime méditerranéen.

Les aliments à éviter en cas d’inflammation

Adopter une alimentation anti-inflammatoire, c’est aussi (même surtout) supprimer les aliments qui augmentent l’inflammation en sollicitant trop le pancréas.
Ces aliments, par ailleurs, contribuent également à la prise de poids, qui est elle-même un facteur de risque d’inflammation.

Exemples d’aliments à éviter pour prévenir des inflammations :

  • Les glucides raffinés, comme le pain blanc et les pâtisseries.
  • Les aliments frits.
  • Les aliments acides (vinaigre, viandes rouges, oignon, échalote …).
  • Les aliments sources de glucose (sucre blanc, complet, de canne, les pâtisseries, la confiture, les édulcorants, la gelée royale…).
  • Les produits transformés et / ou industriels.
  • L’alcool, les boissons sucrées et les sodas.
  • Les produits laitiers dont les protéines nécessitent beaucoup d’enzymes pour être digérées.
  • Mais aussi l’ail (en excès), le thé, le café, les poissons d’élevage, la margarine …

Si vous n’êtes pas malade, il n’est pas nécessaire de bannir tous ces aliments. Evitez cependant d’en faire votre alimentation de base.
En somme, le plus simple pour rester en bonne santé est d’opter pour une alimentation équilibrée.

*Les aliments qui combattent l’inflammation

Bérénice Chauveau