Jeûner est-il efficace pour perdre du poids ?

Exit les idées reçues : faire un jeûne peut être recommandé par certains médecins pour détoxifier votre organisme (diminuer la fatigue, améliorer son système immunitaire, soulager les troubles digestifs…), mais non pour perdre du poids ! Explications de nos coachs en nutrition.

Zoom sur le jeûne, une pratique qui a le vent en poupe

Le jeûne complet consiste à arrêter de s’alimenter durant un temps donné, et à vivre sur les réserves de notre organisme. On l’appelle également jeûne hydrique car on ne consomme que de l’eau durant cette période.

Il existe également un jeûne dit partiel ou intermittent consistant à alterner les cures de jeûne avec une alimentation normale (les phases de jeûne peuvent varier selon les méthodes : 16h, 12h…).  Bon nombre de personnes s’adonnent aujourd’hui à ce type de pratique afin de booster leur système immunitaire et s’offrir une « cure détox ». En effet, jeûner durant un temps assez court permettrait à notre foie de mieux se débarrasser des toxines et donc de purifier notre organisme. Si ce procédé fait débat auprès du corps médical, une chose est sûre :  il vous est fortement recommandé de ne pas dépasser 4 jours de jeûne, au risque de développer des carences alimentaires ainsi que d’autres symptômes (maux de tête, chute de tension, malaises…).

De manière générale, pensez à consulter votre médecin avant de vous lancer à corps perdu dans l’aventure.

Briser les clichés sur le jeûne et la perte de poids

On associe souvent le jeûne à la perte de poids car on pense qu’ingérer zéro calories sur une période donnée fait systématiquement mincir. Or, lorsque l’on ne mange rien de manière prolongée, notre métabolisme active le mode « famine », pensant que nous n’allons pas recevoir de nourriture de sitôt. Autrement dit, il se met à stocker toute calorie ou graisse ingérée afin de nous aider à « survivre ». Résultat des courses : vous risquez une prise de poids conséquente lorsque vous déciderez de vous réalimenter.

Par ailleurs, après une grosse période de privation, nous avons naturellement tendance à vouloir craquer pour des aliments riches en calories et/ou en sucres. Une grande faim nous amène le plus souvent vers ce type d’aliments, que l’on consommera alors en grande quantité du fait de ne pas avoir eu accès à de la nourriture durant plusieurs jours. Un repas riche associé au stockage calorique ne font généralement pas bon ménage…

Notre conseil nutrition : plutôt que d’opter pour un jeûne drastique, pensez à mettre vos corps au repos pendant au moins 12 heures, entre le dîner et le petit déjeuner pour que cela soit plus facile. Cela permet notamment de mieux réguler votre appétit.

Pour bénéficier de conseils et d’un accompagnement plus approfondi, n’hésitez pas à consulter nos experts en nutrition chez Brulafine. Ils vous aideront à trouver une alimentation adaptée à votre morphologie, vos besoins mais aussi vos préférences gustatives !