Toutes les calories ne se valent pas !

Toutes les calories ne se valent pas. Contrairement aux idées reçues, chaque source de calories a une action bien particulière sur notre organisme. Sans plus attendre, nos spécialistes de la nutrition vous en disent plus à ce sujet.

Qu’est-ce qu’une calorie ?

Une calorie est une unité de mesure utilisée pour évaluer la valeur énergétique de nos aliments. Elle mesure ainsi la quantité de chaleur d’un aliment lorsque celui-ci fournit de l’énergie à notre organisme. Pour être exact, on parlera plutôt de kilocalories.

De combien de kilocalories avons-nous besoin ?

Selon le sexe, l’âge et la corpulence, nous avons besoin d’un certain taux calorique par jour (entre 1800 et 2200 kilocalories quotidiennes pour une femme, et 2400 à 2700 pour un homme [1]).

Les deux tiers des calories que nous ingérons sont liées au bon fonctionnement de notre cerveau, de notre cœur ainsi qu’à nos mouvements respiratoires et à notre digestion. Le tiers restant est corrélé à nos activités physiques : nous brûlons un certain nombre de kilocalories lors de la pratique d’un sport.

Calorie pleine versus calorie creuse

Une fois de plus, toutes les calories ne se valent pas. Il existe à ce titre deux grandes catégories de calories : les calories pleines et les calories creuses. Les premières se logent dans les nutriments essentiels à votre corps (vitamines, minéraux, protéines, acides gras…). Elles sont présentes dans les aliments bons pour notre santé tels que le pain complet, les légumes secs ainsi que les fruits et légumes frais.

Les calories creuses en revanche, comme leur nom l’indique, sont présentes dans la « junk food » soit l’alimentation de type fast-food, friandises et plats préparés. Elles n’ont aucun rôle positif sur notre organisme – si ce n’est d’assouvir nos péchés mignons – et génèrent à terme une prise de poids. Ainsi, même si deux aliments ont la même quantité de kilocalories, leur action peut totalement différer !

Deux mêmes aliments pour deux types de calories différentes.

Prenons à titre d’exemple le sucre d’une friandise et celui d’une portion de riz complet doté d’un même montant calorique. Le premier aliment, principalement composé de sucre rapide, agira de façon négative en stockant le sucre et le gras au sein de notre organisme, tandis que le second diffusera son sucre de manière plus lente générant un apport énergétique stable.

Il en va de même pour le gras présent dans les aliments : bien que l’on prenne la même quantité de calories dans une charcuterie que dans une huile de colza, la différence sur notre métabolisme sera conséquente. La première est riche en acides gras saturés qui, consommés en excès favorisent la prise de poids et le risque de maladies cardiovasculaires, tandis que la seconde regorge d’oméga-3, favorisant les bonnes graisses de notre organisme.

Sachez qu’il par ailleurs essentiel de trouver son équilibre calorique. Une alimentation équilibrée équivaut à un bon apport de glucides, de lipides et de protéines valant chacun un certain nombre de calories et veillant au bon fonctionnement de notre système métabolique. Par conséquent, lorsque vous évaluerez votre apport calorique nécessaire quotidien, veillez à prendre en compte cette répartition. Dans cette optique, nos professionnels de la nutrition chez Brulafine peuvent vous aider à définir votre taux de calories nécessaire ainsi que les aliments propices à une bonne alimentation. Notre solution sur-mesure nous permet de définir ensemble le programme alimentaire qui vous convient, tout en gardant un ingrédient essentiel : celui du plaisir !

[1] Source : Futura Santé