Quelle est votre morphologie ?

Certes, notre silhouette change au gré des années de façon plus ou moins prononcée. Mais saviez-vous que nous appartenions chacun à un certain type de morphologie appelé morphotype, directement corrélée à notre patrimoine génétique ? Zoom sur les trois grandes catégories que nous pouvons trouver chez les êtres humains.

Les origines du morphotype

Depuis des siècles, les philosophes, psychologues et scientifiques divers préconisent l’idée selon laquelle la morphologie de notre corps serait directement liée à un morphotype. Le premier à faire le lien clair et direct entre notre silhouette et notre nature est le psychologue William Sheldon, en 1942. Il définit trois types de morphologies distinctes chez les êtres humains : l’ectomorphe, l’endomorphe et le mésomorphe.

L’ectomorphe : une morphologie de nature mince

L’ectomorphe est de nature plutôt mince voire maigre et assez longiligne. Cette morphologie est principalement due au fonctionnement de son métabolisme : ce dernier est dit « rapide », ce qui signifie qu’il brûle les graisses plus rapidement qu’une autre catégorie de morphotype. Ainsi, l’inconvénient chez l’ectomorphe ne réside pas dans le fait qu’il prend du poids, mais plutôt qu’il a du mal à gagner en corpulence au vu de son organisme. Mais si la prise de poids est complexe chez l’ectomorphe, la solution du développement musculaire l’est moins.

Nos conseils pour développer la musculature d’un ectomorphe ? Miser sur des entraînements intenses et courts (squats, soulevé de poids, etc.) plutôt qu’un exercice de cardio longue durée, d’avantage lié à la perte de poids. D’une pierre deux coups, le développement de la musculation pour un ectomorphe permet de renforcer sa structure osseuse et prévenir ainsi ses futurs problèmes d’ostéoporose auxquels il peut être sujet compte tenu de son squelette très fin.

Côté nutrition, il est conseillé aux ectomorphes d’adopter une alimentation riche en graisses et en calories (en se tenant loin des sucres rapides) pour prendre quelques kilos.

La morphologie de l’endomorphe : une corpulence plus importante

Les endomorphes, à l’inverse de leurs acolytes, stockent très rapidement les calories à cause de leur métabolisme lent. Traduction : il produisent aisément de la graisse et ont du mal à gérer leur poids. On distingue deux façons de stocker les graisses selon notre sexe : la femme prendra généralement du poids autour des hanches et des cuisses tandis que l’homme gagnera plutôt en graisse au niveau de l’abdomen.

Que faire pour éviter une prise de poids trop importante ? Programmez des exercices de cardio réguliers en prenant soin de garder un rythme faible ou de moyenne intensité afin de brûler plus facilement les graisses (la natation ou le cyclisme vont tout à fait dans ce sens).  Prévoyez également des exercices de musculation en complément.

Au rayon alimentation, on mise sur les fibres et les protéines, utiles si vous souhaitez développer votre masse musculaire. D’autant plus que la morphologie d’un endomorphe permet de gagner facilement en muscles ! Attention toutefois au type de protéines que vous ingérez : préférez une viande ou un poisson maigre, des laitages ainsi que des œufs.

Le petit plus qui fait la différence : n’espacez pas trop vos repas. Un repas riche en protéines toutes les 4 heures environ évite le stockage de graisse trop important.

Le mésomorphe : la morphologie des chanceux

Que l’on se le dise : le mésomorphe fait partie des mieux lotis en matière de génétique. Il prend facilement en muscles et emmagasine peu de graisses. On l’associe généralement à une morphologie athlétique avec des muscles fermes et bien dessinés, ainsi qu’une bonne ceinture abdominale. Toutefois, cela ne veut pas dire que le mésomorphe ne doit pas surveiller son alimentation et son activité physique ! En consommant des aliments trop caloriques et gras et sans la pratique de sport, ils pourront facilement prendre du poids. En d’autres termes, le mésomorphe ne peut pas complètement se reposer sur ses lauriers.

Au vu de sa musculature naturelle, le cette catégorie d’individu peut facilement pratiquer des sports de haut niveau. Il peut ainsi alterner le port de charges lourdes pour bien sculpter sa musculature, en complément de grosses séances de cardio. Une chose est sûre : le mésomorphe peut aussi bien prendre du poids qu’en perdre rapidement !

Pour trouver une alimentation et une activité sportive adaptée à votre morphotype, nos coachs en nutrition peuvent vous accompagner chez Brulafine. Notre mission ? Vous aider à établir un programme sur-mesure en adéquation avec votre morphologie, vos besoins et vos attentes personnelles !