Perte de poids et carence : faisons le poids

Lorsque vous perdez du poids, généralement, c’est que vous avez modifié votre alimentation. Parfois, ce changement alimentaire peut provoquer des carences au sein de votre organisme, ce qui signifie que vous ne bénéficiez pas de tous les nutriments que votre organisme devrait recevoir. Zoom sur la carence lors d’une perte de poids.

Les carences nutritionnelles : d’où viennent-elles ?

Les carences nutritionnelles sont générées par une alimentation déséquilibrée. Elles peuvent être de plusieurs types :

Protéiques

Soit une insuffisance en protéines à l’instar des produits d’origine animale (viande, œufs, poisson, laitage…) ou végétales (légumineuses, tofu). Le résultat ? Les protéines aident à ralentir la libération de sucre dans notre sang, évitant ainsi le pic de glycémie. Lorsque nous manquons de protéines, ce pic va donc se manifester (une sorte d’explosion de sucre dans le sang), ce qui se traduira par une baisse d’énergie et une plus grande sensation de faim. Par ailleurs, les protéines offrent une plus grande sensation rassasiante et permettent donc de nous servir de moins grandes quantités. In fine, un trop grand manque de protéines conduira à la fonte musculaire (les cellules et muscles des ligaments nécessitent des protéines pour se renouveler). Cela nous amènera aussi à vouloir manger davantage compte tenu des fringales qu’elles génèrent, ainsi qu’à un manque de satiété. Une reprise de poids est donc probable avec ce type de carence.

Energétique

Lorsque l’on fait un régime, on a parfois tendance à vouloir éliminer totalement les féculents de nos assiettes. Mais en restreignant de manière trop importante votre apport en glucides lents (riz, pâtes et autres céréales), vos réserves en glycogène s’altèrent et déstabilisent votre glycémie. Résultat : votre taux de sucre dans le sang grimpe en flèche et augmente votre sensation de faim, tout en affaiblissant votre énergie, au même titre que la carence protéique. Le risque d’envie de grignotages tout au long de la journée devient ainsi plus important et les fameux « coups de barre » de l’après-midi se font de plus en plus nombreux.

Lipidiques

Au même titre que la volonté de réduire les glucides lorsque nous réalisons une diète, on se dit souvent que le zéro graisses est la solution idéale pour perdre du poids. Détrompez-vous ! En réduisant les « bonnes graisses » comme les oméga 3 et oméga 6 présents dans certaines huiles végétales (lin, noix, colza) et les poissons gras – particulièrement riches en oméga 3 – (anchois, harengs, sardines, saumon, maquereau…), on se prive d’une source fondamentale : les acides gras essentiels. Ces derniers sont indispensables à notre organisme car il ne peut pas les synthétiser par lui-même. Ils sont précieux pour le bon fonctionnement de notre système hormonal et de nos défenses immunitaires. Ce sont aussi d’excellents boucliers contre le mauvais cholestérol et de fidèles alliés pour la préservation de notre cœur car ils évitent la formation de caillots sanguins. En d’autres termes : toutes les graisses ne sont pas nocives !

Vous souhaitez perdre du poids tout en évitant les carences nutritionnelles ? Nos experts peuvent vous accompagner chez Brulafine pour perdre vos kilos en trop tout en gardant une assiette équilibrée et gourmande !